Eclairage urbain : villes de lumière

Villes de lumière

Date : Publié par Tags : , , , , , , ,

A l’heure actuelle, les collectivités sont confrontées à un double défi : réduire leur facture énergétique et promouvoir des services publics plus écologiques. Dans cette optique, elles se tournent vers des solutions d'éclairage urbain qui vont leur permettre d’allier écologie et économies, tout en garantissant la sécurité de leurs habitants. 

Ce besoin de repenser l’éclairage public crée des opportunités pour les entreprises spécialisées dans ce secteur. 

 

Eclairer sans polluer

Les marchés publics évoluent avec la volonté d’aller vers des villes plus écologiques. Une des clés de cette transition : réduire l'impact environnemental de l'éclairage urbain. Les solutions d'éclairage LED, par exemple, réduisent considérablement la consommation d'électricité, ce qui réduit la facture énergétique des communes et leurs émissions de gaz à effet de serre. Les collectivités peuvent également se tourner vers des entreprises proposant des solutions basées sur des sources d'énergie renouvelable telles que l'énergie solaire, l’éolien ou la bioluminescence. Cela représente une réelle opportunité de croissance pour ces sociétés. 

 

Eclairage urbain et sécurité : un équilibre à trouver

Repenser l’éclairage public n’est pas qu’une question de sobriété énergétique : les collectivités doivent prendre en considération la sécurité des riverains. De nombreuses communes, en Ile de France notamment, commencent à éteindre les réverbères quelques heures la nuit, au nom de la transition écologique. Mais des rues bien éclairées réduisent les risques d'accidents et de criminalité, améliorant ainsi la qualité de vie des habitants. Ces derniers peuvent d’ailleurs être mis à contribution : à Longpont-sur-Orge, les habitants peuvent activer les réverbères du centre-ville sur demande, grâce à une application mobile baptisée “J’allume ma rue”. 

 

Les entreprises ont tout intérêt à collaborer avec les collectivités, via des marchés publics, pour concevoir des solutions qui peuvent garantir un éclairage suffisant pour la sécurité de tous, tout en minimisant la pollution lumineuse. L'utilisation de technologies intelligentes telles que les capteurs de présence peut permettre un éclairage adaptatif qui s'intensifie lorsque des personnes sont présentes et qui diminue en l'absence de mouvement, économisant ainsi de l'énergie. 

 

Éclairer grâce à la nature ?

Des solutions d’éclairage liées à la bioluminescence commencent aujourd’hui à apparaître. La bioluminescence, qui est la capacité de certains organismes vivants à produire leur propre lumière, est une solution passionnante à travailler dans le domaine de l'éclairage urbain. 

Bien que cette technologie en soit encore à ses débuts, les collectivités pourraient explorer son potentiel. Les micro-organismes bioluminescents tels que les lucioles émettent une lumière douce et naturelle qui pourrait être utilisée pour éclairer les espaces publics sans recourir à l'électricité. Avec des plantes bioluminescentes, on peut même imaginer un mariage astucieux entre végétalisation et éclairage urbain. 

 

Cependant, la bioluminescence pose des défis techniques. Elle nécessite des infrastructures spécifiques pour maintenir ces micro-organismes en vie. Les collectivités doivent donc se tourner vers des entreprises spécialisées pour réfléchir à des solutions de bioluminescence durables et viables économiquement.

 

L'éclairage urbain est un aspect essentiel de la vie en ville, et les collectivités ont l'opportunité de le rendre plus écologique et plus sécuritaire. En sollicitant des entreprises spécialisées, elles peuvent concevoir des solutions d'éclairage intelligentes qui contribuent à la durabilité environnementale tout en améliorant la qualité de vie de leurs habitants. Pour les sociétés qui répondent aux marchés publics, la mutation de l’éclairage urbain est porteuse d’opportunités de croissance non négligeables.

Vous avez une question sur cette thématique ? N’hésitez pas à contacter Maître Giorno.

 

Autres sujets qui pourraient vous intéresser

Quand une nouvelle déclaration d’intention d’aliéner ouvre de nouveaux délais

Date : Publié par Tags : , ,
De la computation des délais en matière de droit de préemption urbain. Par un arrêt rendu le 29 décembre 2020, la Cour administrative de DOUAI vient préciser les contours des dispositions du code de l’urbanisme relatives aux délais applicables en matière de droit de préemption urbain.