Îlots de fraîcheur : vite, ça chauffe !

Les épisodes de canicule sont, depuis ces dernières années, plus fréquents et plus intenses. Cette montée globale et constante des températures pousse aujourd’hui les collectivités à mettre en place des îlots de fraîcheur, créant ainsi des opportunités pour les professionnels intervenant sur les bâtiments comme sur les espaces paysagers.

 

Pourquoi les collectivités doivent-elles avoir recours à ces îlots de fraîcheur ?

Les zones urbaines continuent de se densifier, notamment dans les villes moyennes où le besoin de logements est croissant. Les quartiers urbains, plus denses, sont moins végétalisés et cela participe à la montée des températures en ville. On constate, par exemple, qu’une zone de centre-ville peu arborée va présenter, en période de canicule, des écarts de température sensibles par rapport à un quartier plus végétalisé.

Le changement climatique a entraîné des étés de plus en plus chauds et prolongés, intensifiant ainsi les températures élevées dans les zones urbaines. De nombreuses zones urbaines souffrent d'un manque d'espaces verts, ce qui limite la capacité à absorber la chaleur et à créer des zones de refroidissement naturelles. Il est donc essentiel pour les collectivités de lancer des appels d’offres publics pour la création d’îlots de fraîcheur.

 

Les îlots de fraîcheur, une opportunité pour les professionnels

Face à cette montée croissante des températures, les collectivités, et notamment les communes, ont lancé des appels d'offres publics pour la mise en œuvre de projets visant à créer des îlots de fraîcheur. Ce besoin crée des opportunités significatives pour les professionnels, notamment pour les entreprises et les experts dans les domaines suivants :

Aménagement paysager et végétalisation : les collectivités recherchent des solutions d'aménagement paysager pour créer des espaces verts, des parcs, des jardins publics et des toits verts. Les entreprises spécialisées dans la conception et la réalisation de ces projets sont fortement sollicitées via ces marchés publics.

Infrastructure durable : les appels d'offres publics incluent souvent des projets d'infrastructures durables telles que la construction de chaussées perméables, de bassins de rétention et d'espaces de rafraîchissement. Les entreprises de construction et d'ingénierie peuvent répondre à ces appels à projets.

Technologies de refroidissement urbain : les solutions technologiques, telles que les revêtements de rue réfléchissants, les systèmes de refroidissement par évaporation et les îlots de fraîcheur artificiels font également partie des solutions demandées dans les appels d’offres publics.

Énergies renouvelables : les communes et intercommunalités cherchent à réduire leur empreinte carbone en utilisant des énergies renouvelables pour alimenter les systèmes de refroidissement et d'éclairage public. Les entreprises spécialisées dans les énergies propres peuvent ici trouver des marchés.

 

Enfin, les experts en climatologie et en urbanisme sont sollicités, via des appels à projets, pour conseiller les collectivités dans leurs efforts pour atténuer les effets du réchauffement climatique.

Les îlots de fraîcheur sont devenus un enjeu majeur pour les collectivités en France, créant ainsi une multitude d'opportunités pour les professionnels qui répondent aux appels d'offres publics. Le cabinet Julie Giorno Avocat accompagne ces experts afin d’améliorer leur compétitivité dans le cadre de ces marchés publics.

Autres sujets qui pourraient vous intéresser

Dessine-moi la Responsabilité Sociétale des Entreprises !

La norme ISO 26000 est l’unique norme internationale qui vise à fournir aux organisations les lignes directrices de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Mais au fait, comment fonctionne concrètement la RSE ?